Milieux aquatiques

cours d'eau

Contrat territorial des Couzes au Livradois

Le contrat territorial des Couzes au Livradois (CTCL) prévoit la réalisation d’actions pour la préservation et la restauration des masses d’eau des bassins versants affluents de la rivière Allier à proximité d’Issoire. Il traduit un partenariat multi-acteurs permettant la mobilisation de près de 4 millions d’euros sur la période 2024-2026 pour la reconquête de la qualité des milieux aquatiques du territoire. Le contrat a été signé entre toutes les parties mardi 7 mars 2024.

Après une phase d’élaboration de 2021 à 2023, le contrat entre en 2024 en phase de mise en oeuvre. Ce contrat territorial, outil de l’agence de l’eau Loire-Bretagne, est porté par l’Agglo Pays d’Issoire en partenariat avec les intercommunalités concernées et les maîtres d’ouvrage associés.

carte administrative du territoire contrat territorial rivières
Réseau hydrographique

Le CTCL traduit l’accord intervenu entre les différents signataires concernant les opérations d’atteinte du bon état des masses d’eau, de restauration des milieux aquatiques dégradés et de gestion quantitative en prévention des effets du changement climatique sur les bassins versants de la Couze Pavin, la Couze Chambon, la Couze d’Ardes, le Lembronnet, le ruisseau de Peix, L’Eau Mère, le ruisseau des Parcelles et le Cé. Ce territoire comprend les masses d’eau concernées par 5 lacs naturels : Chambon, Pavin, Bordes, Bourdouze et Montcineyre.
Cette démarche s’inscrit dans l’objectif de mener des actions d’ampleur dans la continuité d’actions territorialisées déjà mises en oeuvre dans le cadre du contrat territorial de l’Eau-Mère et du ruisseau de Parcelles (2014-2019), du contrat territorial de la Couze Pavin, de la Couze Valbeleix et de leurs affluents (2015-2019), du contrat territorial du Lembronnet (2014-2018), du contrat territorial des lacs de la tête de bassin de la Couze Pavin (2012-2017) et du contrat territorial de la Couze Chambon amont (2015-2021).
La stratégie territoriale ainsi que la feuille de route ont été définis pour les 6 prochaines années avec une contractualisation sur la première période de 3 ans (2024-2026). Ils se déclinent en 6 volets thématiques : agro-environnement, ressource en eau, zones humides, lacs naturels, cours d’eau et transversal. De plus, un volet associé « assainissement collectif » a été défini afin de prendre en compte les opérations permettant l’amélioration de la qualité de l’eau spécifique à ce domaine.

La programmation financière des opérations du contrat territorial s’établit à 3 976 142 € sur la phase 1 – (2024-2026). Ce montant est pris en charge par :

  • L’agence de l’eau Loire-bretagne : subvention de 1 962 408 € (soit 49,4 %) ;
  • Le Département du Puy-de-Dôme : subvention de 711 500 € (soit 17,9 %) ;
  • Les maîtres d’ouvrage : autofinancement de 1 302 235 € (soit 32,7 %).

Le territoire du Contrat Territorial

Le territoire du contrat territorial des Couzes au Livradois est situé dans le bassin versant de l’Allier, principal affluent de la Loire. Il est concerné par le schéma d’aménagement et de gestion des eaux (SAGE) Allier aval. Le contrat a été pensé dans une logique de bassin versant, induisant un territoire de mise en œuvre dépassant les limites intercommunales.

carte administrative du territoire contrat territorial rivières
Carte administrative du contrat territorial

Il est animé par l’Agglo Pays d’Issoire en partenariat avec 5 autres EPCI concernées : Communauté de Communes Massif du Sancy, Syndicat mixte des Vallées de la Veyre et de l’Auzon (portage de la compétence sur le territoire de Mond’Arverne Communauté), Billom Communauté, Ambert Livradois Forez et Syndicat Mixte d’Aménagement de l’Allier (portage de la compétence sur le territoire de Auzon Communauté).
Il est divisé en deux grandes entités montagneuses de part et d’autre de l’axe Allier : le secteur vallées des Couzes/plateau du Cézallier à l’ouest (rive gauche) et le secteur Livradois à l’est (rive droite). Le territoire, très rural, est marqué par de nombreux contrastes (altitude, climat, géologie, topographie, occupation des sols, hydrologie,…).
Les bassins versants concernés par ce projet sont des affluents situés de part et d’autre de l’Allier comprenant les masses d’eau suivantes :

  • En rive droite : l’Eau-Mère, l’Ailloux, le ruisseau des Parcelles et le Cé ;
  • En rive gauche : la Couze Chambon amont, la Couze Chambon aval, le lac Chambon, la Couze Pavin amont, la Couze Pavin aval, la Couze Valbeleix, l’Antaillat, le lac Pavin, le lac de Montcineyre, le lac des Bordes, le lac de Bourdouze, le ruisseau du Peix, le Lembronnet et la Couze d’Ardes.

Il représente une superficie de 1200 km² et compte 1200 km de cours d’eau. On compte un total de 18 masses d’eau dont 5 masses d’eau « lac ». L’état de ces masses d’eau est particulièrement déclassé puisque seulement 7 répondent aux objectifs de bon état (d’après l’état des lieux 2017).

Les différentes actions sont financées à l’aide du soutien financier du Conseil départemental du Puy-de-Dôme et de l’Agence de l’eau Loire Bretagne et des fonds propres des collectivités porteuses.

Autres démarches territoriales qui concernent le territoire d’API​

Bassin versant de l’Alagnon, contrat territorial Alagnon et affluents animé par le SIGAL : https://www.facebook.com/SIGALagnon/

Bassin versant du Charlet intégré dans le contrat territorial des 5 rivières porté par le SMVVA : http://www.smvva.fr/

Bassin versant Auzon intégré dans le contrat des affluents brivadois de l’Allier porté par le Syndicat Mixte de l’Allier

Axe allier, contrat territorial Val d’Allier en cours d’élaboration porté par l’EPTB Loire : https://www.eptb-loire.fr/category/etablissement-public-loire-en-bref/

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×